Le PUC en MLB : Kieran Matisson recruté par les Pirates de Pittsburgh

Il a été le guide du PUC pendant deux saisons. Sous ses ordres, l’équipe fanion du club a retrouvé les sommets du baseball français en disputant la finale du championnat pour la première fois depuis 14ans. Manager, et un des meilleurs « closer » de l’histoire du championnat, Coach "K" quitte Paris et le championnat de France.

En 2015, Kieran Mattison retourne aux États-Unis pour intégrer une franchise MLB, les Pirates de Pittsburgh !

Jamel Boutagra le remplace à la tête de l’équipe première.

Nous ne pouvions laisser partir le coach Mattison sans recueillir ses impressions sur ses deux années passées en France. Voici l’interview de Coach K !

Retrouvez l’interview en VO en fin d’article. Interview in english at the end of news

Tu devais revenir au PUC cette saison, finalement tu vas porter la casquette d’une franchise MLB, les Pirates de Pittsburgh !

Intégrer les Pirates c’est un rêve qui se réalise. Il faut savoir que c’est très compliqué d’intégrer une franchise MLB, il y a rarement des places disponibles ! Ma passion pour le baseball, mon envie d’aider les jeunes joueurs à devenir des joueurs complets, mais aussi de bons citoyens restent mes objectifs.

Quel sera ton rôle au sein des PIRATES ?

Cette saison je vais intégrer le staff technique des équipes « minor league » des Pirates. Pour l’instant, je ne sais pas si je travaillerai avec les lanceurs, les frappeurs ou les outfielders. Je ne sais pas non plus à quel niveau j’entrainerai. J’aurai la réponse au moment du spring training. Quoi que l’on me demande, je répondrai présent.

Tu as passé 2 saisons sur le banc du PUC. Avec toi, l’équipe a atteint la finale du championnat pour la 1ère fois depuis 2000. C’est ton meilleur souvenir ?

Bien sûr. C’était l’objectif que je m’étais donné à mon arrivée en janvier 2013. Je voulais aider l’équipe à retourner en finale. Je voulais redonner de la fierté au club, en travaillant dur, en aidant les joueurs français à prendre du plaisir en jouant au baseball, en poussant chaque gars au maximum de ses capacités. Nous n’avons pas gagner le championnat, mais le club est dans la bonne direction.

Tu penses donc que le PUC 1 peut continuer sa progression cette saison ? Les défis sont relevés, avec notamment la "Coupe d’Europe" début juin.

Oui, le PUC peut encore progresser. La seule façon d’y arriver est de continuer les efforts qui lui ont permis d’en arriver là ! Le baseball est un sport difficile, mais si l’équipe se concentre sur les fondamentaux, et se sert des expériences vécues, elle progressera. La Coupe d’Europe sera une bonne occasion pour le PUC de savoir où il en est par rapport au top niveau européen.

Connais-tu ton successeur Jamel Boutagra ?

Oui, je l’ai d’ailleurs affronté lors de ma première saison (NDLR : Jamel était le manager de Sénart) J’ai confiance en lui pour poursuivre la progression du PUC commencé il y a 4 ans. Jamel a une très grande expérience comme joueur, et depuis plusieurs saisons comme manager. Il sait comment préparer l’équipe pour relever les différents challenges de la saison. Sa connaissance des joueurs du PUC va l’aider à réussir.

Le "stade" de Pershing va-t-il te manquer ?

(Rires) Je ne peux pas dire que Pershing va me manquer. En revanche tout le travail que l’on a fait dessus pendant deux ans… Lui il va me manquer.

Et Paris ?

Paris va me manquer. C’est une ville magnifique et j’ai vraiment adoré l’architecture. Aux Etats-Unis, je dis toujours aux gens que Paris c’est comme la télévision en directe tous les jours. Vous voyez des choses incroyables, le paysage est splendide et les parisiens c’est quelque chose !

Quels contacts vas-tu garder avec le baseball français ? Lors du dernier championnat d’Europe tu as intégré le coaching staff de l’équipe de France.

Je vais veiller à ce que le développement du baseball continu en France. J’espère retravailler avec l’équipe de France en 2016 pour le prochain championnat d’Europe, et sur le tournoi qualificatif pour la World Baseball Classic. J’ai pris beaucoup de plaisir à travailler avec les Bleus, que ce soit avec le staff ou les joueurs. J’espère être de l’aventure dans deux ans. 

L’INFO EN PLUS

Quand Kieran ferme la porte !

Avec le PUC, Kieran Mattison a brillé comme manager, mais aussi comme lanceur. Un closer de haut vol, la preuve par les chiffres !

19 innings lancés en saison régulière 29 Strikeouts (sur un total de 57 éliminés) 1 seul point encaissé 4 Hits accordés

Merci à Kieran pour le travail fourni durant ses deux années au sein du club !

Interview in english :

You had to go back to the PUC that season, eventually you’re going to integrate the organization of a MLB franchise the Pittsburgh Pirates ! It is a dream ?

Yes having the opportunity to coach for an MLB organization such as the Pirates is a dream come true for me. It’s very tough to get into MLB coaching because there are limited spots in every organization. My passion for the game and wanting to help young men develop as complete professional baseball players along with helping the players to be good citizens in their communities is my goal.

What will be your role in the Pirates ? Player ? Coach

This season I will be a coach in the Pirates minor league system. At the moment I do not know if I will be working with the pitchers, hitters, or outfielders. Also I do not know which level yet. I will find out once I arrive at spring training camp. For me, whatever they ask me to do I will be there and give my best.

You spent two seasons on the bench of the PUC. With you, the team reached the final of the championship for the first time since 2000. This is your best memory ?

My best memory watching the team reach the finals for the first since 2000 was the process from the time I arrived in January of 2013 up to the Finals of last season. My goal when I took the job at PUC was to bring back the pride of the organization by working hard, getting french players to have fun playing the game they love, and to push guys to their max of their ability to see how far we could go as a team. Yes we didn’t win the championship but definitely it has the organization going in the right direction for the future.

Do you think the PUC 1 can continue to grow this season ? The challenges are met, including the "European Cup" in early June.

Yes I believe PUC baseball can continue to grow this season. The only way it can not grow if everyone do not continue to put forth the effort that it took to get to this point. Baseball is a difficult sport alone but if you focus on the fundamentals and continue learning from the game experiences you will get better. Having the opportunity to play in the Euro-Cup will be a good chance for PUC to see where they are compared to other teams around Europe. 

Do you know your successor Jamel Boutagra ?

Yes I know Jamel Boutagra a bit from managing against him my first season. I am confident in Jamel to keep building the momentum over the past 4 years PUC has progressed. Jamel has a lot of experience playing and coaching for many years, so he knows how to prepare the team for the challenges that ahead for this season. His familiarity with the players will help him with the transition to head coach for PUC.

The Pershing “stadium” will he miss you ?

(laughter) Perhsing. I can’t quite say I will miss the field but I will miss the hard work that was done on the field the past 2 years. 

And Paris ?

Yes I will miss Paris. Paris is a very beautiful city and I really enjoyed the architecture. I always told people that the city of Paris was like live television everyday on how the city is built and how people operate in it. 

What are you going to keep contacts with the French baseball ? At the last European Championship you had joined the coaching staff of the team of France.

I will keep many contacts in France Baseball because I care about the process of continue to develop baseball in France. I will hopefully continue to work with Team France for the 2016 Euro-Cup and WBC qualifier. I had fun coaching with the staff and coaching the players so I will look forward to working with them again.