Le PUC en demi-finale de la D1 !

01/08/2013

C’est fait ! Le PUC s’est qualifié pour les demi-finales du championnat de France D1 de baseball aux dépens des Lions de Savigny/Orge. Dans un quart de finale à risque face aux savigniens, le PUC a du attendre la toute fin du 3ème match pour obtenir sa qualification et avoir le droit d’affronter les Templiers de Sénart en août.

Le PUC, 3ème de la saison régulière, faisait office de favori face aux Lions, qui prirent la 6ème et dernière place qualificative lors de l’ultime journée de la saison régulière et après une inter-saison et un championnat très compliqués. Mais avec une ossature composée de joueurs de l’équipe de France, Savigny gardait quand même des arguments à faire valoir dans ce quart de finale face au PUC, l’équipe e forme du moment.

Il faudra trois matchs pour départager les deux équipes.

Dans le premier match, le samedi 27 juillet, James Murrey prenait la butte pour les parisiens face à Yann Dal Zotto pour les Lions. Le PUC va prendre le contrôle du match scorant un point en 1ère, 3ème, 4ème manche puis deux autres points en 6ème. Mais en 7ème, le lanceur parisien est dans le trouble et permet trois points pour Savigny avant de se ressaisir. Fred Mouchet entre alors en relève dans les deux dernières manches et, aidé d’une solide défense, ne laisse aucun espoir aux battes savigniennes. Victoire 5-3 pour le PUC.

Superbe attrapé de Mitch Abeita en fin de match.

Dimanche matin, le PUC compte bien terminer le travail avec une deuxième victoire. Et y croit pendant trois manches, menant 2 à 0, deux points marqués en 1ère manche, avec un Enrique Juma Trinidad sur la butte qui fait de l’excellent travail comme sa défense. Mais en face, les Lions ne lâchent rien et reviennent à 2-2 en 4ème. Le PUC reprend un avantage d’un point en 5ème mais les Lions égalisent aussitôt. 3-3. Le score ne bouge plus jusqu’en 9ème manche suite aux excellentes prestations des lanceurs partants des deux équipes, Enrique Juma pour le PUC et Pierrick Lemestre, lanceur de l’équipe de France, pour Savigny. 3-3 en 9ème, c’est le tie-break.

En 10ème manche, le PUC va scorer alors deux points. 5-3. Le plus dur semble fait surtout que le coach Mattison, jusqu’ici impeccable lors de ses sorties, entre en scène. Mais, pas assez échauffé peut-être et face à des Lions courageux, le closer puciste n’y arrive pas et permet trois points. Trois points qui permettent la victoire 6-5 des Lions.

Tout est donc à refaire et les compteurs sont remis à zéro l’après-midi pour le match 3. Le jeune lanceur de l’équipe de France 18U, Johan Léger, prend le monticule pour le PUC tandis qu’un autre jeune lanceur, Luis De La Rosa lance pour Savigny. Un match où le PUC score le premier en 1ère manche avant que Savigny n’égalise en début de 2. Mais tout de suite, le PUC marque deux points en fin de 2. Puis un autre en fin de 4. Savigny réagit immédiatement en scorant deux points en 5ème manche. Le PUC ajoute un point en 7ème manche. 5-3, le PUC prend un petit avantage mais en début de 8, les Lions scorent 3 points, profitant d’une relève puciste hésitante et d’une défense puciste tout à coup fébrile. Le coup est rude. Les Lions mènent 6-5. Un seul point d’avance mais qui à ce moment en vaut 10. Sur la butte savignienne, le jeune Gédéon Coste, également lanceur de l’équipe de France 18U, fait le job et la défense savignienne répond présent. Il faur réagir de suite.

Mais déjà deux éliminés en 8ème manche. Le PUC n’y arrive pas. Pierre Turettes vient alors au bâton, lui qui n’est pas en verve dans le match. Patient il obtient une passe gratuite. Bonne opération car le batteur suivant est Douglas Rodriguez, le héros du PUC qui a souvent sorti le PUC d’un mauvais pas. Et forcément… il frappe un double monstrueux au champ gauche. Coureurs en 2 et en 3. Mitch Abeita s’avance au marbre. Les Lions ne veulent pas prendre de risque avec ce batteur puissant et veulent remplir les bases pour un ,jeu forcé, donnant donc la première base au receveur américain. Erreur car à chaque fois qu’Abeita eut un BBI avec Enrique Juma à la batte après, ce dernier a frappé un coup sûr décisif. Un simple au champ centre qui fait rentrer Rodriguez et Abeita au marbre. Entre temps, un balk appelé sur Coste permettait à Turettes de scorer le point égalisateur. Fin de match folle. Pour closer, le retour du coach Mattison. Le vrai. Mis à part un hit concédé, trois éliminations, un strikeout, deux groundout et le PUC remporte le match 8-6, s’envolant vers les demi-finales.

Dans l’autre quart de finale, Montpellier s’est imposé en deux matchs 9-0 et 8-3 face aux Chevaliers de Beaucaire avec une performance de premier ordre au monticule de l’ancien puciste Will Musson dans le premier match (complete game, 0 runs, 4 hits, 11 K).

Les demi-finales se joueront les 17/18 et 24/25 août 2013 au meilleur des cinq matchs entre PUC/Sénart et Montpellier/Rouen.

PUC-Sénart :

  • 17 août 16h00 Stade Pershing
  • 18 août 11h00 Stade Pershing

Événement facebook

  • 24/25 août à Sénart.

Retrouvez les statistiques des quart de finale sur le site de CFSS.

Liens :

Article du Parisien.fr sur le quart de finale.

Article sur le quart de finale par la Gazette des Sports de Paris 20ème. et une interview/portrait réalisée juste avant le Game 1 de Kieran Mattison.

Album photo par la Gazette des Sports de Paris 20.

Album photo du Game 1 PUC-Savigny.

Album photo des Games 2 et 3 PUC-Savigny.