Montpellier gagne ses deux matchs à domicile face au Paris UC

L’histoire des deux matchs du week-end dernier entre le Paris UC et Toulouse se résumait à une solide défense et une attaque opportuniste pour les parisiens. Dimanche, quand le PUC se déplaça à Montpellier pour jouer les Barracudas, se fut une toute autre histoire. Montpellier usa d’une solide offensive, aidée par les dix erreurs défensives du PUC, pour démanteler les pucistes 14 à 4 dans les deux matchs.

Lors du premier match, Montpellier a pris le dessus dès le début de la première manche quand Anthony CROS (NDLR : international français qui a joué pro la saison dernière chez les Capitales de Québec, vainqueurs de la ligue pro indépendante Can-Am) a placé un triple au champ gauche au lanceur partant du Paris UC, Will MUSSON. Le short-stop montpelliérain, Alejandro ZUAZNABAR, marqua facilement après être monté sur base sur une erreur plus tôt dans la manche. Ensuite, Anthony CROS a scoré suite à une course sur base aggressive quand il courut au marbre après que le receveur parisien Camille MESGUICH ait laissé filer un lancer trop loin de la plaque. Le reste du match suivit une histoire similaire, Montpellier scorant quatorze fois sur quinze coups sûrs et quatre erreurs défensives du PUC. Six frappeurs de Montpellier ont enregistré plusieurs coups sûrs, menés par ZUAZNABAR qui a frappé pour un 3 sur 5 avec 1 point produit et 2 points scorés. Montpellier a utilisé une rotation efficace de lanceurs, incluant le partant L. ANDRADES et les releveurs J. NAVARRO (Win) et P. GRANIER. MUSSON a encaissé la défaite pour le Paris UC après avoir lancé seulement 2.1 manches.

Dans la deuxième rencontre, ça sentait le déjà vu. Le Paris UC commença le match, comme il le fit dans le premier match, en obtenant un point dans la première moitié de la première manche. Cependant, Montpellier répondit par 6 points avec six de leurs coups sûrs et deux erreurs défensives parisiennes. L’avance prise dans le premier inning fut trop dure à surmonter pour le PUC et s’ils réussirent néanmoins à combler l’écart à 7 à 4 au milieu du match, ils finirent par tomber 14 à 4 à la fin du match. Le short-stop montpelliérain Alejandro ZUAZNABAR a de nouveau mené l’attaque enregistrant quatre coups sûrs et scorant deux fois. Son coéquipier A. PITCHER ajouta une paire de coups sûrs et produisant 4 points, faisant aussi bien. Le releveur parisien Will MUSSON fournit un effort solide en relève pour les Pucistes, lançant cinq manches, concédant seulement quatre coups sûrs et retirant huit batteurs. Malgré tout, le Paris UC ne put revenir dans le match, ayant concédé trop de points en début de rencontre.

Jeff STOECKEL : « Il n’y a pas grand chose à dire sur les matchs que nous avons joué aujourd’hui. Vous ne pouvez pas gagner si vous faites dix erreurs en deux matchs sans compter les nombreuses autres erreurs qui n’apparaissent par sur les feuilles de scorage. J’assume la responsabilité de quelques erreurs aujourd’hui mais, au final, notre équipe doit trouver en elle-même les ressources pour se battre contre les équipes les plus fortes de notre championnat. Nous allons nous entrainer durement cette semaine et préparer nos matchs à domicile face à Sénart ».

Le Paris UC est toujours 6ème du championnat, à égalité de victoires et de défaites avec Toulouse. En tête du championnat, on trouve Savigny qui a partagé chez un autre gros du championnat Sénart. Suit en deuxième place, Montpellier, qui se replace avec ces deux victoires face au PUC. Rouen, auteur d’une double victoire du Toulouse, est troisième tandis que Sénart ferme la marche du Big Four qui devient… un Big Five avec le surprenant promu, Pessac, qui tient le rythme des grosses écuries ! Quant à Montigny, avec deux défaites face aux promus ce week-end, il reste dernier sans aucune victoire mais les derniers résulats indiquent que l’équipe est en progrès.

L’écart commence à se creuser entre les cinq premiers et les 6ème et 7ème place mais le championnat reste encore ouvert pour la course aux play-offs. Seul Montigny semble condamné à la dernière place à l’heure actuelle mais n’étant qu’à 4 matchs de Toulouse et du PUC, rien n’est joué !

1.SAVIGNY 8 – 2 2.MONTPELLIER 7 – 3 3.ROUEN 8 – 4 4.SÉNART 8 – 4 5.PESSAC 7 – 5 6.PARIS UC 4 – 8 7.TOULOUSE 4 – 8 8.MONTIGNY 0 – 12

Dimanche prochain à partir de 11h00, le Paris UC revient sur Pershing et fera face à la terrible armada offensive des Templiers de Sénart. Ça sera également l’occasion d’un duel de lanceurs (sur le même match ou à distance ?) entre les deux lanceurs de shutout (match complet d’un lanceur sans prendre de point). D’un côté, Mathieu BRELLE-ANDRADE, lanceur sénartais, auteur d’un shutout lors de l’opening day et enregistrant 5 victoires sur 5 départs cette saison ! De l’autre, le « strikeouter » puciste Will MUSSON, qui a lancé son shutout le dimanche 1er mai et qui mène l’Elite au nombre des strikeouts (57). Une bataille de WEP (Week-End Player), chaque joueur ayant été le meilleur joueur d’une journée Elite, la première pour le sénartais, la cinquième pour le puciste.

Et c’est sans compter que Sénart pourrait compter le retour d’un des plus grands lanceurs de l’histoire du baseball français, Samuel MEURANT et d’un jeune espoir français, originaire de Saint Martin et de retour de ses études américaines, Félix BROWN. La tâche sera ardue pour les joueurs de la Violette qui devront se dépasser pour résister et gagner face aux Templiers.

VENEZ TOUS NOMBREUX SOUTENIR LE PUC DIMANCHE À 11H00 !!!